ABCompteur : compteur gratuit

      {Bonjour !}    

Pêche dans les grands fonds

                      Une pêche passionnante


Qui peut pêcher dans les grands fonds?  

La pêche par grande profondeur connaît depuis plusieurs années déjà un engouement croissant qui ne se dément pas. Largement démocratisée, c’est une forme de pêche qui malgré les apparences demeure à la portée de quasiment tous les plaisanciers. En effet, on pourra très bien la pratiquer bord d’un pneumatique semi-rigide ou d’un petit bateau. Au niveau du matériel également, il suffira d’une canne et d’un moulinet électrique pour s’initier aux joies de la pêche en grande profondeur.

Où pêche-t-on dans les grands fonds ?

Cette pêche se pratique sur toutes les mers du monde et, selon les régions, elle peut se dérouler tout près de la côte comme c’est le cas, par exemple, en France, dans les départements du Var, des Alpes Maritimes ou tombants et fosses se forment assez près du bord et demeurent ainsi accessibles en catégorie de navigation côtière.

Une partie de pêche dans les grands fonds

Dans la pratique, c’est une pêche à soutenir à l’appât naturel qui se déroule dans des profondeurs importantes (au-delà de 100 mètres et jusqu’à plus de 1000 m.) et qui permet de capturer des poissons que l’on ne prend jamais en pêche classique– c’est d’ailleurs sans doute là que réside le succès de la technique parmi les plaisanciers déjà adeptes de cette forme de pêche. Le potentiel en terme de poissons est tout simplement énorme avec en plus des prises variées et recherchées comme la dorade rose ou le mérou des fosses que l’on appelle cernier. On pourra pêcher sportivement canne en main, comme une pêche à soutenir classique avec un ensemble canne – moulinet électrique (qui peut aussi être posé sur un porte canne classique en attendant la touche) ou au contraire se servir d’un treuil fixé sur le bateau. Au niveau des montages on utilise en général des bas de ligne à empiles multiples et plombée terminale, destinés à capturer des poissons en doublés ou en triplés. On choisira sa résistance et la taille des hameçons en fonction des poissons que l’on recherche. Des montages somme toute assez classiques mais adaptés dans leurs formes et leurs composants aux contraintes de la pêche en grande profondeur. Pas de finesse qui tienne ici, mais plutôt des montages forts et solides qui ne doivent pas s’emmêler pendant la descente de la ligne ni pendant la remontée, rapide et souvent mouvementée (en cas de grosse prise ou de prises multiples par exemple).

Matériel pour les grands fonds :

Les plombs

En grande profondeur le plomb revêt une importance capitale et se doit d’être adapté au mieux aux conditions de pêche du moment. Les plombs de grands fonds pèsent de 500 g à 2 kg. Il faut les choisir en fonction de la profondeur de pêche et de la force du courant, de manière à ce que la ligne demeure en position verticale sous le bateau pour une meilleure efficacité. Si la pêche profonde se pratique en général au mouillage, elle peut aussi s’effectuer en dérive légère sur des postes profonds au relief uniforme.

Les bas de ligne

Pour armer vos lignes, il existe des bas de ligne pré-montés qui peuvent être de bons alliés pour explorer les profondeurs. Il suffit de les relier au corps de ligne et de lester par un plomb terminal. On peut les pourvoir de cinq hameçons carbone ou inox, disponibles en plusieurs tailles et montés en hélicoptère avec de la corde à piano en inox pour éviter les vrillages et les emmêlements.

En pêche profonde, les hameçons 3/0 représentent la taille moyenne. On optera pour des hameçons 1/0 pour pêcher de petits poissons, (les beaux yeux ou les dorades roses) et l’on pourra aller jusqu’au 5/0 lorsque ce sont les cerniers ou les gros labres qui sont visés. Robustes et techniques ces montages bénéficient de toute l’expertise de spécialistes de la pêche profonde et ils sont élaborés avec les meilleurs composants pour une efficacité et une longévité optimales. Ils vous permettront de vous initier très facilement et dans les meilleures conditions aux joies de la pêche en grande profondeur.

Les lampes stroboscopiques

Pour parfaire les montages, les lampes stroboscopiques se révèlent d’une efficacité redoutable. Dans les abysses où l’obscurité est reine, la lumière est bien souvent synonyme de proies pour les prédateurs. Il existe une gamme de lampes grands fonds qui amélioreront considérablement l’efficacité de vos montages. L’adjonction d’une lampe stroboscopique sur un montage grand fond en décuple considérablement l’efficacité.

En effet, en plus des effluves dégagées par des appâts à choisir sapides et gras de préférence, la lampe ajoute des signaux visuels et auditifs qui attisent la curiosité ou l’agressivité des poissons présents sur le poste et les incitent de façon quasi systématique à se rapprocher des lignes. Les différents modèles existants permettent de couvrir toutes les situations de pêche rencontrées.

La tresse ou dacron pour pêche dans les grands fonds.

Pour garnir les moulinets et les treuils électriques on utilise de la tresse. Elle est spécialement conçue pour répondre aux contraintes spécifiques de cette pêche. On peut également remplir les treuils et les moulinets avec le dacron (couleur vert/ blanc)

ATTENTION : il ne faut jamais monter de monofilament nylon sur les bobines des treuils ou moulinets électriques – risque d’échauffement ou de casse -.

Les moulinets électriques pour pêche dans les grands fonds :

Le choix d’un moulinet électrique est relativement simple. Le critère principal à prendre en compteest la profondeur à laquelle l’on souhaite pêcher et donc la capacité en ligne du moulinet. Bien qu’il soit possible de pêcher à plus de 300 m, dans la pratique c’est très compliqué et très contraignant pour les raisons suivantes : impossible de se mouiller à plus de 250 m. Il faut déjà environ 3 minutes pour descendre sa ligne à 250 m. et autant pour remonter avec un plomb de 500 g. Si vous pêchez à 500 m, c’est plus du double de temps qu’il vous faudra s’il n’y a pas de courant ce qui est extrêmement rare. Remonter un plomb d’1 kg à plus de 400 m. est très éprouvant pour l’homme et le matériel. Il faut y aller doucement, même avec le moteur. La dérive due au vent et au courant fait que lorsque vous pêchez à 200 m. vous avez besoin d’au
moins 50 m. de réserve de fil en plus.

Enfin, la majorité des espèces intéressantes se pêche entre 180 et 280 m. : merlans, chapons, labres, cerniers, dorades roses. Plus profond vous rencontrerez surtout des requins et des cerniers.

Conclusion

 Passionnante au possible, la pêche en grande profondeur offre des possibilités inégalées. Elle permet de pêcher des postes vierges ou presque de toute pression de pêche et de capturer de nombreuses espèces de poissons qui demeurent inaccessibles au commun des pêcheurs. Très efficace en termes de rendement à partir du moment où l’on connaît quelques postes intéressants, la pêche profonde est parfois décriée pour sa trop grande efficacité … S’il faut bien admettre qu’il est grisant pour un pêcheur de capturer poisson sur poisson et même de les pêcher trois par trois des heures durant, nous appelons évidemment à la modérations et à une certaine autolimitation des prises à la fois pour le respect de la ressource mais aussipour que puisse encore durer pendant des années notre loisir favori.